Fonctionnalités | Lutte

Sept choses à savoir sur le champion olympique de lutte Rulon Gardner

Le médaillé d’or américain est la star du film d’Olympic Channel ‘Rulon', qui sortira le vendredi 2 avril 2021.

Par Andrew Binner ·

Rulon Gardner a été le héros de l’une des plus grandes surprises de l’histoire de la lutte olympique lorsqu’il a décroché la médaille d’or des Jeux Olympiques de Sydney 2000.

Son adversaire en finale de la lutte gréco-romaine des 130kg était Aleksandr Karelin, surnommé ‘l’ours russe’, triple champion olympique qui n’avait plus perdu un combat international depuis 13 ans.

Sitôt après ce combat, appelé ‘miracle sur le tapis’, l’Américain est devenu une sensation dans son pays. Mais, rapidement, il s’est retrouvé aux prises avec la célébrité et a dû se battre pour sauver sa carrière suite à un accident qui aurait pu lui coûter la vie.

Dans le nouveau documentaire d’Olympic Channel ‘Rulon’, le natif du Wyoming se dévoile comme jamais concernant son parcours personnel, de ses origines modestes dans une ferme productrice de lait jusqu’à la célébrité. Il explique également comment sa résilience l’a aidé à surmonter l’adversité ainsi que les multiples expériences durant lesquelles il a tutoyé la mort.

Aujourd’hui, Gardner a tiré les leçons de toutes ces expériences et s’est construit une nouvelle vie. Pêle-mêle, il s’est marié en octobre 2020, a perdu près de 22,5kg, et a récemment déménagé à St. George, dans l’Utah, où il espère ouvrir un centre d’entraînement pour les jeunes lutteurs.

Le film original d’Olympic Channel sera diffusé en avant-première numérique le vendredi 2 avril sur OlympicChannel.com ainsi que sur les applications officielles d’Olympic Channel pour mobiles et télévisions connectées. D’ici là, vous pouvez découvrir ci-dessous un avant-goût de l’incroyable histoire de Gardner.

Rulon | Bande-annonce

Regardez la bande-annonce du nouveau documentaire original sur l'incroyable...

1 - La difficile éducation de Rulon

Rulon Gardner a connu des difficultés à l’école, en grande partie causées par un trouble de l’apprentissage.

Dumbo puis Fatso, en raison de sa corpulence, figurent parmi les surnoms désagréables qu’on lui prêtait à l’époque.

Mais grâce à l’athlétisme, il a trouvé le chemin du succès et une nouvelle communauté qui croyait en lui. Loin d’être handicapant dans sa vie, sa taille est devenue son super pouvoir.

Une fois au lycée, le natif du Wyoming a remporté le titre de lutte de son état et a pris la seconde place au lancer du poids. Peu de temps après, il est devenu champion national de lutte chez les poids lourds et a intégré l’équipe de football américain de l’université du Nebraska.

Mais c’est bien sur la lutte que Rulon a décidé de se concentrer.

2 - Un champion élevé dans une ferme laitière

Gardner a passé des heures à travailler dans la ferme laitière de 250 acres appartenant à sa famille dans le Wyoming.

Debout avant le lever du soleil pour déplacer les balles de foin, couper du bois, traire et nettoyer les vaches, il attribue sa force précoce aux rigueurs imposées par ce travail.

Sa famille était également un membre actif de la communauté mormone. Son arrière-arrière grand-père, Archibald Gardner, était évêque à l’église et a aidé à la construction du célèbre temple de Salt Lake City.

Rulon GARDNER

États-Unis d'Amérique
Wrestling Greco-Roman
Voir plus

Nombre de médailles

2 Médailles olympiques

1
1

Jeux Olympiques

2 Jeux Olympiques

3 - Gardner ne pensait pas gagner l’or olympique

La grande majorité des champions olympiques vous raconteront que la confiance en soi est l’une des clés pour devenir le meilleur au monde.

Mais Gardner est loin d’être comme la plupart des athlètes, si bien qu’il a abordé sa finale olympique en se disant qu’une seconde place était, finalement, une performance satisfaisante.

"Aucune chance au monde", déclarait-il au Washington Post, lorsque ce dernier lui a demandé s’il croyait en ses chances de battre Karelin. "Parfois, des choses folles se produisent. Je suis monté sur le tapis en me disant ‘Au moins, je suis assuré de repartir avec une médaille d’argent'".

Mais au final, il a trouvé son feu intérieur et a déjoué tous les pronostics. Malgré des chances infimes face au plus grand lutteur gréco-romain de tous les temps, il a décidé de tout donner dans sa quête d’or et a fait taire tous ses détracteurs.

"Tous ces gens qui m’ont répété que je ne pourrais jamais arriver ici, jamais monter sur la plus grande scène du monde, je vais leur montrer. Et je me suis sans doute plus surpris moi-même qu’eux".

Le jour où Rulon Gardnera surclassé le grand Aleksandr Karelin

Jusqu'aux JO 2000, Rulon Gardner était un lutteur gréco-romain anonyme. Apr...

4 - Quand Rulon Gardner a tutoyé la mort

Le lutteur a bien failli perdre la vie à plusieurs reprises.

Son premier accident majeur est intervenu lorsque Gardner fréquentait encore l’école primaire. Lors d’un spectacle, une flèche est venue lui perforer l’abdomen.

En 2002, deux ans après son sacre olympique, il a subi un accident de motoneige.

Comme le dévoile l’Américain dans le film ‘Rulon’, il s’est retrouvé séparé du groupe qu’il accompagnait, a été piégé dans une rivière peu profonde et a été contraint de passer la nuit sous des températures inférieures à zéro. Secouru le lendemain matin, il a tout de même perdu un orteil en raison de l’hypothermie et des gelures.

Gardner est un amoureux des sensations fortes, ce qui l’a conduit, plus tard dans cette même année, à être impliqué dans un accident de moto.

Il a ensuite frôlé la mort en 2007, quand il a survécu à un accident d’avion de tourisme. Les trois occupants de l’appareil ont nagé une heure durant dans une eau à sept degrés afin d’atteindre le rivage, puis ont passé la nuit sans trouver d’abri. Heureusement, aucun d’entre eux n’a souffert de blessure mettant leur vie en danger.

Les Grands Moments Olympiques avec Rulon Gardner

De fermier dans le Wyoming à battre l’invaincu et imbattable Russe pour l’o...

5 - Un passage par le MMA

Les lutteurs disposent d’une palette technique si variée qu’ils sont souvent sollicités pour participer à des compétitions dans d’autres sports.

Après avoir pris sa retraite dans sa discipline suite à une médaille de bronze aux Jeux Olympiques d’Athènes 2004, Rulon ‘the wrecking ball’ Gardner (‘le boulet de canon’, en français) a accepté de participer à un combat professionnel d’arts martiaux mixtes, connus sous le nom de MMA.

Il a voyagé sur près de 9000 km pour atteindre le Japon, où il y a affronté le champion olympique de judo Hidehiko Yoshida.

Bien qu’outsider, il a terminé victorieux et est reparti avec un salaire conséquent, ce qui ne l’a pourtant pas convaincu de poursuivre sa carrière en MMA, ce sport ne lui faisant pas autant d’honneur que la lutte.

Il a également décliné l’invitation qui lui était tendue par la WWE, la ligue professionnelle de catch.

"La WWE m'a offert des millions pour combattre pour elle, mais j’ai refusé", raconte Gardner.

"Ma mère m’a dit ‘Est-ce l’enfant que j’ai élevé ? Est-ce l’exemple que tu veux donner à la jeunesse américaine ?’"

Rulon Gardner a pris sa retraite de la lutte après avoir remporté la médaille de bronze des Jeux Olympiques d'Athènes 2004 (ci-dessus).

6 - Perte de poids dans The Biggest Loser

Avec une corpulence naturelle aussi imposante, Gardner a eu bien du mal à contrôler son poids après qu’il ait pris sa retraite de sportif professionnel.

En 2011, il a accepté de participer à l’émission de télé-réalité américaine ‘The Biggest Loser’, dans le but de perdre une partie de ses 215 kg.

Après avoir perdu plus de 78 kilos, il a décidé de quitter le programme prématurément pour des raisons personnelles.

Depuis, le poids de Rulon continue de fluctuer, même s’il a récemment maigri de 13 kg grâce à l’apport de son nouvel entraîneur personnel et la surpression des sucres raffinés et des aliments transformés de son régime.

Son objectif est de retrouver son poids de forme de lutteur, qui pointe à 120kg.

7 - Trouver la stabilité après la faillite

L’un des moments les plus difficiles à vivre pour le lutteur gréco-romain s’est produit en 2012, lorsqu’il a été contraint de déposer le bilan.

En raison de plusieurs investissements, dont le développement d’une station thermale et l’ouverture d’une salle de sport, il devait près de 3 millions de dollars.

Pour y faire face, tous les souvenirs olympiques de Gardner et certains de ses véhicules ont été vendus aux enchères.

Depuis qu’il n’est plus étranglé financièrement, il a pu récupérer la plupart de ses biens et peut, aujourd’hui, montrer fièrement ses médailles olympiques à ses élèves.

Épaulé par quelques conseillers du monde des affaires, Gardner mène une vie plus stable et variée, entre son travail de vendeur d’assurance, son rôle d’ambassadeur pour une application de sécurité au travail, ou encore ses visites dans des écoles et des lieux de travail dans la peau d’un conférencier pour parler de motivation. Il reste également en contact avec son sport en tant qu’entraîneur de lutte au lycée.

"Tout ce que je peux faire, c’est d’utiliser les expériences de ma vie pour transmettre des connaissances aux plus jeunes", raconte Gardner dans le film. "J'espère qu’ils pourront le voir. J’étais un bon lutteur, mais je veux être un bien meilleur entraîneur que le lutteur que j’ai été".

Aujourd'hui, Gardner travaille comme entraîneur de lutte dans un lycée.