Qu’est-ce que le ski-alpinisme ? Et à quoi devons-nous nous attendre à Lausanne 2020 ?

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le ski-alpinisme, qui fait ses débuts aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’Hiver en janvier.

Par Ken Browne ·

‘Skimo’

Le ski-alpinisme est un sport d’hiver où les compétiteurs se font la course à travers des montagnes enneigées en utilisant à la fois leurs compétences en ski et en alpinisme pour franchir les premiers la ligne d’arrivée.

En ‘Skimo’, comme il est souvent appelé, les athlètes doivent monter et descendre à ski, marcher dans la neige en portant leur équipement, escalader des parois rocheuses glacées à l’aide de crampons, tout en s’orientant vers la voie la plus rapide pour atteindre la ligne d’arrivée. Tout cela à la merci des éléments.

Les skieurs doivent emprunter des parcours allant jusqu’à 2000m d’altitude et franchir des points de contrôle. Le premier à franchir la ligne d’arrivée à gagner.

Ce test d’adresse et de volonté, en haute altitude et à fort indice d’octane, est l’un des sports d’hiver les plus passionnantes et exigeants que vous allez pouvoir suivre aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'Hiver de Lausanne 2020.

Des noms célèbres se sont déjà essayés à ce sport extrême en vogue, comme la star de l’ultra-trail Killian Jornet, l’athlète d’endurance Rob Krar, de la championne du monde de Skyrunning Emelie Forsberg et de Stevie Kremer.

Où pouvez-vous le regarder

Olympic Channel retransmettra 300 heures des épreuves durant les 13 jours de compétitions de Lausanne 2020, avec une chaîne dédiée aux JOJ d’Hiver disponible sur olympicchannel.comYouTube et les appareils connectés tels que Amazon FireApple TVAndroid TV et Roku.

Il y aura une émission quotidienne en direct, pleine d’action, avec des informations, des highlights, des histoires et des interviews dans un format divertissant et interactif. Elle sera diffusée sur FacebookTwitter et olympicchannel.com. Il y aura également un Podcast Olympic Channel quotidien, avec des interviews instructives avec des personnalités du monde olympique.

Les fans pourront aussi suivre la couverture d’Olympic Channel sur FacebookTwitterInstagram et YouTube pour en apprendre plus sur les événements, tandis qu’un calendrier complet des événements – y compris les détails de la diffusion en ligne – pourra être trouvé ici.

Là où tout a commencé

Originaire d’Europe, ce sport a connu une popularité croissante en Amérique du Nord et autour du monde avec des courses se déroulant en Suisse, France, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Russie, Scandinavie, Chine, Corée et Japon, entre autres.

Il existe actuellement 32 associations membres de la Fédération Internationale de Ski-alpinisme (ISMF), qui est l’organe administrant ce sport.

En juillet 2017, le CIO a annoncé que le Ski-alpinisme ferait partie du programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse, ce qui porte donc à huit le nombre de nouvelles épreuves nous attendant en Suisse en janvier 2020.

Différentes disciplines : Individuel, Sprint, Relais

Les JOJ d’Hiver de Lausanne 2020 proposeront des courses en individuel, sprint et relais.

Les courses individuelles sont similaires à un marathon à ski. Les athlètes prennent leur départ de manière groupée. La parcours comporte au moins trois ascensions et trois descentes atteignant près de 2000m.

Les courses durent en moyenne entre une heure et demie et deux heures, avec au moins une ascension où les athlètes doivent enlever leurs skis et grimper à pied.

Les courses de sprint sont plus courtes et plus rapides que celles en individuel. Les athlètes peuvent ainsi terminer la course en trois minutes. Les ascensions et descentes sont moins importantes, avec un total de 100m.

Les courses en relais impliquent des équipes de trois ou quatre athlètes, dont les membres complètent un circuit court les uns après les autres.

Le relais est également une épreuve rapide, puisque chaque circuit dure environ 15 minutes et inclut deux ascensions et descentes.

2017 ISMF Ski Mountaineering World Cup à Val d'Aran, Espagne

Les dernières courses de la Coupe du Monde 2017 se sont déroulées à Val d'A...

En forme ? Car le Skimo vous la donne

La popularité grandissante de ce sport peut en partie être attribuée à l’incroyable entraînement et à la nature à brûler des calories de la discipline, comparable en ce sens au ski de fond.

C’est tout simplement un sport très sain !

Avec le ski-alpinisme, vous obtenez à la fois un entraînement pour l’aérobic pour arriver au sommet, puis la récompense du ski et de la vitesse en descendant : du plaisir, de l’exercice et des sensations de compétition.

Ce sport a des attraits divers : les cyclistes, les nageurs et les coureurs utilisent le ski-alpinisme, ou le ski de montagne, pour rester en forme en hiver, les randonneurs en profitent pour se rendre à la montagne pendant les mois enneigés, et les alpinistes pour faire des ascensions sur des terrains extrêmes.

Qu’elle que soit la raison pour laquelle les gens commencent, il leur est difficile d’arrêter et beaucoup deviennent accrocs au ski-alpinisme.

Un équipement adapté

Un sport spécialisé nécessite un équipement spécialisé, et il y a quelques pièces qui sont indispensables pour concourir dans des événements de Ski-alpinisme.

Des skis ‘maigres’

Des skis légers pour ne pas alourdir l’athlète sont en tête de la liste.

Les skis sont plus courts et étroits par rapport à ceux que la plupart des gens utilisent pour la descente. Ils font seulement 65mm de large, ce qui les rend légers et facilement maniables dans les cas où le courir doit les attacher au sac à dos pour monter et courir.

Les chaussures

Des chaussures faciles à porter sont également en tête de liste. Elles doivent être suffisamment confortables pour la course et la marche, et sont équipées de fermetures rapides qui s’adaptent immédiatement à la montée ou la descente.

De la peau

Les athlètes mettent également des ‘peaux’ détachables sur leurs skis. Elles sont nommées ainsi car, autrefois, les gens ajustaient leurs skis avec des peaux d’animaux. C’est maintenant une membrane en caoutchouc avec des fibres qui permettent aux skieurs de glisser vers l’avant et qui les empêchent de glisser en arrière.

Au milieu d’une course, vous verrez les concurrents enfiler et enlever ces peaux, qu’ils montent ou descendent le parcours.

Tous les autres trucs

Selon la course, les concurrents peuvent aussi avoir besoin de piolets, de harnais, de corde et de crampons.